Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Cave des Rochettes

Cave des RochettesTous les chemins mènent à la Cave des Rochettes !
Ici, vous trouverez ce que vous voulez déguster ou offrir ! Le choix est abondant, A l’écoute de vos envies et de votre budget Hubert & Cathy vous font voyager dans nos régions parmi les 500 vins de propriétés sélectionnés,
les coups de cœur, les valeurs sures … 100 whiskies différents40 Rhums vieux ...
les meilleurs accords mets-vins
> lire la suite ...

Publié par Cave des Rochettes

Vins NaturelsLe vin naturel ou vin nature se définit comme étant :
"le résultat d'un choix philosophique visant à retrouver l'expression naturelle du terroir. Il est issu de raisins travaillés en Agriculture Biologique, sans désherbants, pesticides, engrais ou autres produits de synthèse. Les vendanges sont manuelles et lors de la vinification le vigneron s'efforce de garder le caractère vivant du vin. Les interventions techniques pouvant altérer la vie bactérienne du vin sont proscrites, ainsi que tout ajout de produit chimique, à l'exception, si besoin, de sulfites (SO2) en très faible quantité. Les doses maximales de SO² total tolérées sont de 30mg/l pour les rouges, 40mg/l pour les blancs."

Des associations existent comme : Association des VINS S.A.I.N.S. Vins Sans Aucuns Intrants Ni Sulfites (ajoutés) ou  bien l'AVN : Association des vins naturels
Les levures, sous certaines conditions, sont capables de fabriquer des sulfites lors des fermentations, jusqu'à des teneurs de plusieurs dizaines de milligrammes par litre. Exemple : Un vin AVN contient pas ou peu de sulfites ajoutés, (dose de soufre total après mise en bouteilles) :
- pour les rouges et effervescents : 0 (ou traces naturelles) à 30 mg/l maximum (150 mg/l autorisés en UE),
- pour les blancs : 0 (ou traces naturelles) à 40 mg/l maximum (200 à 400 mg/l autorisés en UE),et ce, quelle que soit la teneur en sucres résiduels.
C’est pourquoi certains vignerons mettent sur leurs étiquettes : "sans sulfites ajoutés"
Malheureusement, ces vins ne sont pas toujours bio. Certains vignerons utilisent l'argument du vin "sans soufre" et profitent d'un filon original et lucratif. Du "sans soufre", on bascule vers le "vin naturel" ou "nature" (actuellement ces dénominations ne font l'objet d'aucune réglementation).Ces mêmes vignerons s'affranchissent de la certification et des contraintes du bio pour élaborer des vins avec peu de soufre. L'amateur se retrouve perdu dans une confusion totale, car, dans ce cas, le "sans soufre" n'est pas "bio".
Seul le "bio" certifié va au bout de cette démarche : sans pesticides ni engrais de synthèse à la vigne et donc sans résidus dans les vins, et avec le moins d'engrais et d'intrants possible au chai, y compris de SO2. Quelques vignerons, certifiés "bio", répondent à cette quête du "vin idéal".Vins Nature

On reproche souvent aux vins 'natures'  d'être instables et sujets à des déviances aromatiques, et surtout de ne pas pouvoir se garder.

Comment servir le vin sans soufre
Pour les blancs : les mettre en carafe et les boire vite car ce sont des vins qui s'oxydent logiquement assez vite, sauf rares exceptions.
Pour les rouges : un carafage énergique. Ne pas hésiter à faire tourner et secouer violemment le vin dans le récipient afin de laisser échapper l'importante dose de gaz carbonique. Ce gaz carbonique (CO2) est inhérent au vin sans soufre. C'est un résidu de la fermentation alcoolique qui est conservé volontairement en bouteille pour ses qualités d'antioxydant afin de limiter l'usage du soufre. Ce carafage énergique évite donc de rendre le vin trop perlant en bouche. Soulignons aussi que ces vins non filtrés possèdent souvent des dépôts (voltigeurs) qui peuvent aller jusqu'à l'opalescence. Enfin, pour leur transport et leur conservation (assez aléatoire), il est essentiel que leur température ne dépasse jamais 18°C.